AclAccueilFilmProjections & FestivalsEntretiens avec...Making-ofEquipe du filmRevue de presseAvis des spectateursLa Dinde est cuite... à table !

Bande-Annonce
Contact
Accès Pro/Presse
...
Newsletter

....US Uk English

Entretien avec Nicolas Buchoux (suite)


Quel(s) aspect(s) du scénario vous a particulièrement séduit ?

A la première lecture du scénario, je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux « Contes de la crypte », de courtes histoires férocement drôles, avec un humour noir, voire trash parfois, mais avec un univers et des personnages toujours très décalés. J'ai d?abord été séduit par les dialogues, qui me font rire encore aujourd'hui, puis par ce basculement de situation qui démarre de manière très quotidienne et devient d'un coup totalement surréaliste...

Nicolas Buchoux

Qu'est- ce qui a été le plus difficile ?

Découvrir que George Clooney tenait, en réalité, le rôle principal du film (rires). Plus sérieusement, pas grand-chose en fait. Si ce n'est que nous n'avions parfois droit qu'à deux prises par plan, la pellicule étant limitée. Mais c'était plus dynamisant que difficile, ça nous obligeait, au contraire, à être dedans tout le temps, c'était extrêmement moteur.

Que retiendrez-vous de ce film ?

Un engagement total de toute l'équipe à tous les niveaux. Ce tournage restera un grand moment.

Y a-t-il des acteurs que vous admirez particulièrement ?

Que j'admire ? Non... Mais dont le travail m'impressionne ou me nourrit. J'en cite quelques-uns et quelques-unes, en vrac : Anthony Hopkins, Ben Kingsley, Meryl Streep, Dominique Blanc, Isabelle Renault, Isabelle Huppert, et tous les acteurs chez Bergman.

Quels sont vos films d'enfance et d'adolescence ?

L'Auberge Rouge, La Grande Vadrouille, Le Vieux Fusil, Arsenic et Vieilles Dentelles et Les Contes de la Crypte bien entendu.

Retour